Ce que les médias pensent du Mazda CX-3 2016

Ce que les médias pensent du Mazda CX-3 2016

Le Mazda CX-3 2016 ne laisse personne indifférent

Depuis son arrivée sur le marché l’an dernier, le Mazda CX-3 2016 en a impressionné plus d’un. Gagnant des prestigieux titres de Véhicule utilitaire canadien de l’année et Véhicule vert utilitaire canadien de l’année, notamment.

Propulsé par un moteur SKYACTIV économique de 2,0 litres développant 146 chevaux, le Mazda CX-3 offre une combinaison très intéressante d’économie de carburant, de performances, d’agrément de conduite et de polyvalence.

Cela explique pourquoi il est si populaire auprès des consommateurs, mais également auprès des journalistes automobiles qui, en termes simples, l’on prisé à maintes reprises.

Pour en savoir plus sur le Mazda CX-3 2016, veuillez appuyer ici.


Des bonnes impressions laissées par le Mazda CX-3 2016

Entre temps, voici ce que les journalistes avaient à dire sur le nouveau Mazda CX-3 2016 à technologie SKYACTIV.

On découvre un style qui est mature et jeune à la fois. Comme c’est le cas dans les plus récents produits de la marque, on pousse sur le design avec une configuration qui se distingue. Dans le cas présent, on adopte une large applique habillée de cuir avec une belle surpiqure qui la traverse. Tout juste en dessous, on cache une première buse d’aération, alors que les trois autres sont mises bien en évidence par leur forme circulaire. On retrouve une apparence épurée où les seules commandes visibles sont celles de la climatisation.

Pour tout le reste, on passe par la molette à la console qui contrôle les autres accessoires. Même si le CX-3 est techniquement dans le bas de la hiérarchie de Mazda, je n’ai jamais eu le moindre sentiment qui me rapporterait à quelque chose de « bas de gamme ».

Bien au contraire, Mazda multiplie les textures dont les factures sont de qualité supérieure. On y mélange le cuir, le chrome, la fausse fibre de carbone, des beaux et bons plastiques le tout accompagné de nombreux accents de rouge. Il y a énormément de détails, peu importe où l’on pose le regard.

Le CX-3 est généreux en équipement. Il se décline en trois versions, GS, GX et GT comme celui de l’essai. Mazda refuse d’intégrer trop d’options d’un modèle à l’autre, on segmente les niveaux et généralement le seul questionnement réside dans le choix du rouage – EcoloAuto

---

Sur la route, le CX-3 est définitivement à la hauteur des attentes. Les suspensions bien calibrées, le mode sport optionnel et la direction précise permettent une conduite dynamique, à défaut d’être sportive.

J’ai toujours aimé Mazda pour une chose : pas besoin de rouler vite pour obtenir un maximum de sensations. Il suffit de circuler librement, et de savourer le moment. Même si les 146 chevaux du moteur Skyactiv 2,0 litres du CX-3 nous semblaient un peu justes en accélération vive, je dois avouer qu’une fois la vitesse de croisière atteinte, le CX-3 se manipule comme un charme.

 

La boîte automatique (le CX-3 ne possède aucune boîte manuelle) répond avec grâce et rapidité, et au besoin, une traction intégrale viendra rassurer les plus peureux des conducteurs hivernaux.

Précisons que les versions de base sont offertes en mode traction seulement, mais que le rouage intégral est optionnel, alors que la version GT l'affiche de série. Un rouage intégral par ailleurs intéressant s'il remplit les promesses faites par Mazda. Actif plutôt que un nombre important de capteurs et de données fournies par la voiture à raison de 200 lectures par seconde pour déterminer à l'avance le comportement à adopter. Le résultat, sans être spectaculaire, est un meilleur contrôle des dérapages en cas de perte d'adhérence – Huffington Post Québec

Pour en savoir plus sur le nouveau Mazda CX-3 2016, contactez l’Ami Junior Mazda à Chicoutimi!

 


Essai routier Demande de prix