Mazda 6 2016 – Quelques retouches de mi-cycle pour la berline

Mazda 6 2016 – Quelques retouches de mi-cycle pour la berline

Deux ans seulement après la sortie de la troisième génération, le constructeur a décidé d’offrir quelques retouches à sa berline intermédiaire, et ce, même si elle fait l’unanimité pour son allure à la fois dynamique et sophistiquée. Chapeau à Mazda qui a réussi l’opération périlleuse de retoucher un produit qui paraissait encore très bien. En plus d’améliorations à ses lignes extérieures, la Mazda6 2016 propose un habitacle au design novateur, un équipement actualisé, une insonorisation supérieure et un confort de roulement bonifié.

mazda6-2016-09 La Mazda 6 n’est peut-être pas aussi populaire que la Camry ou l’Accord, mais la fidélité aux marques y est pour davantage que la compétence du produit. En effet, la 6 n’a rien à envier aux meneuses de la catégorie, ne serait-ce qu’une longue tradition de fiabilité qui n’est pas encore installée. La berline de Mazda présente une finition soignée, en fait seule la Passat fait encore mieux pour ce prix, mais la 6 est assurément la plus européenne des asiatiques.

Parlant de l’Europe, la superbe familiale y est toujours proposée, de même que des moteurs au mazout et un système à rouage intégral. Le Québec étant un des meilleurs marchés pour Mazda, il serait intéressant qu’on nous impose un peu moins les goûts de nos voisins américains et qu’on nous ramène la 6 familiale. Plus pratique, jolie, dynamique, sécuritaire, spacieuse et économique que des petits utilitaires comme le CX-5, elle ferait sans doute un tabac puisque l’offre de familiales est bien mince malgré que les Québécois en raffolent.

Équilibrée 

mazda6-2016-14 La Mazda 6 est mécaniquement simple, mais efficace. Le seul moteur offert est le bien connu 4 cylindres de 2,5 L, tandis qu’on peut opter pour une boîte automatique ou manuelle, à 6 rapports dans les deux cas. Au volant, on découvre une berline à la fois confortable et agréable à conduire. En courbe, elle démontre un solide aplomb et les acheteurs potentiels ne pousseront sans doute jamais assez pour connaître le moindre sous-virage étant donné qu’il survient très tard. La direction est précise et on prend plaisir à jouer de finesse dans un enchaînement de virages.

Un appétit bien contenu 

mazda6-2016-55 La concurrence propose des V6 en option, mais entre vous et moi, pourquoi voudrait-on d’une grosse cavalerie sur les seules roues motrices avant? Le 4 cylindres performe honorablement, est relativement silencieux et peu gourmand considérant sa taille et la masse qu’il doit mouvoir.Mazda vous dira que c’est grâce à sa « technologie » Skyactiv.

Un peu comme si aller à la plage et se protéger du soleil en combinant lotion et parasol devenait tout à coup la technologie « Sunprotect », ce que Mazda appelle Skyactiv est un ensemble d’éléments connus et utilisés couramment par les manufacturiers afin d’abaisser la consommation. En revanche, cela ne veut pas dire que ce n’est pas efficace. Toutes ces petites attentions combinées permettent réellement d’obtenir des chiffres très intéressants. Au terme de mon essai, j’ai réalisé une moyenne ville et route de 9,8 Laux 100 km, et ce, avec une conduite relativement enthousiaste.

Les quelques retouches esthétiques, notamment aux phares et à la calandre, mais également à l’habitacle, font de la Mazda 6 2016 une des berlines les plus intéressantes actuellement sur le marché. Ne pas la mettre sur votre liste de magasinage serait une grave erreur.

Fiche technique de la Mazda 6 2016 

Prix de base 24 695 $

Prix du modèle essayé 35 695 $

Entraînement : traction

Moteur : 4 cyl. en ligne, DACT, 2.5 L, 184 chevaux, 185 lb-pi de couple

Boîte : automatique, 6 rapports