Mazda CX-5 GT 2016 : tous les éléments en place

Mazda CX-5 GT 2016 : tous les éléments en place

Mazda se trouve actuellement sur une véritable lancée, et rien ne semble pouvoir les arrêter. Le CX-5 était en fait le premier véhicule du constructeur japonais à amorcer leur renaissance il y a environ quatre ans. Les secrets de sa réussite étaient bien évidents, combinant style, substance et performances.

Pour sa quatrième année sur le marché, les leçons apprises par Mazda avec les dernières générations de la 3, de la 6 et de la MX-5 ressortent. La carrosserie du CX-5 a été revue avec des lignes plus affûtées et une calandre révisée qui, avec l’arrivée du tout nouveau CX-9, apporte une harmonie totale sur le plancher du concessionnaire.

On n’a pas ignoré l’habitacle non plus. Mazda a révisé la cabine du CX-5 avec un look plus épuré, en y ajoutant de la technologie, y compris un nouveau système infodivertissement plus convivial. Selon la version choisie, le CX-5 peut inclure une connectivité à mains libres, un système de navigation, une caméra de recul et bien plus. Ma version GT à l’essai les arborait tous ainsi que tous les systèmes de sécurité passifs et actifs désirés, tels qu’un avertissement de sortie de voie et une alerte de trafic transversal arrière.

L’assise est confortable pour quatre adultes, alors que l’aire de chargement peut contenir une bonne quantité d’objets. La position de conduite est idéale, élevée, et la visibilité vers l’extérieur est généralement dégagée.

Ce que Mazda fait de mieux, c’est de fabriquer des voitures, et des utilitaires, qui soient amusants à conduire. Le CX-5 n’est pas différent à ce chapitre et suit cette philosophie à la lettre.

L’arsenal de composants de la motorisation SKYACTIV est prêt à faire le saut au chalet ou bien de laisser les enfants à l’école de la manière la plus efficace et la plus divertissante que possible. Le quatre cylindres de 2,5 litres développe 184 chevaux et un couple de 185 lb-pi, plus qu’assez pour atteindre une belle vitesse de croisière. Les versions GX de base sont équipées d’un quatre cylindres de 2,0 litres, d’une boîte manuelle à six rapports et d’un rouage à traction, produisant un total de 155 chevaux. En option, la boîte automatique à six rapports peut acheminer la puissance aux roues avant ou les quatre, selon la déclinaison choisie.

La boîte automatique propose un agréable mélange de douceur et de réactivité dynamique. Et concernant le rouage intégral, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’il s’agit que l’un des meilleurs systèmes actuellement sur le marché. Il mise sur des signaux d’une foule de composants, tels que les essuie-glaces ou l’angle de rotation du volant, afin de mieux se préparer pour les conditions routières qui s’approchent.

La qualité de roulement du CX-5 mise davantage sur la sportivité plutôt que le confort mondain et sans émotion. La suspension ne nous fera pas claquer des dents, mais on se sentira beaucoup plus engagé dans l’expérience de conduite. Et c’est la marque de commerce de Mazda.

Dans un segment de marché si concurrentiel, le CX-5 de Mazda brille comme étant un des choix les plus intéressants.