Mazda MX-5 GS 2016 : mariage parfait entre le neuf et le vieux

Mazda MX-5 GS 2016 : mariage parfait entre le neuf et le vieux

Généralement, les amateurs de voitures sportives parlent du passé lorsque vient le temps d’aborder le sujet délicat de la meilleure auto sport. Pourquoi? Après tout, les voitures n’ont-elles jamais été aussi rapides?

En vérité, les sportives modernes offrent beaucoup de précision, gracieuseté de la technologie qui ne cesse de s’améliorer, mais cette même technologie se met trop souvent entre le conducteur et sa machine, ce qui confère à celle-ci un ressenti déguisé, camouflé derrière un nuage de données informatiques.

Or, il y a la Mazda MX-5 2016 qui allie le vieux et le neuf, et qui devrait servir d’inspiration à tous les constructeurs.

L’âme du mouvement
Autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, la Mazda MX-5 incarne à merveille la philosophie du design de Mazda, baptisée « Kodo » (l’âme du mouvement).

L’habitacle de la MX-5 reprend les mêmes lignes agressives que celles de la carrosserie. Quand on considère la petitesse de l’ensemble, on constate que les designers ont fait des miracles ergonomiques pour aménager tout le confort d’une voiture moderne dans un habitacle petit format, comme ce que l’on retrouvait dans les bagnoles sportives d’antan.

Bien en évidence au centre figure un écran multimédia tactile qui permet d’opérer intuitivement le système d’infodivertissement. Dernier cri en matière de design, il est celui qui se rapproche le plus d’une expérience de tablette électronique. Il peut également être activé à l’aide de boutons physiques, surtout utiles si la voiture est en mouvement. Les sièges sont confortables, bien positionnés, et des sièges Recaro sont optionnels pour un meilleur soutien.

Une mécanique simple, mais efficace
En Amérique du Nord, un moteur SKYACTIV de 2,0 litres ronronne sous le capot de la MX-5. Il s’agit d’un quatre cylindres à haut taux de compression développant 155 chevaux et 148 livres-pied de couple.

Même si la puissance brute de ce moteur n’a rien d’impressionnant, puisque des constructeurs rivaux offrent des motorisations similaires plus performants, il convient de dire qu’elle est bien répandue, abondante à tous les régimes.

Que vous choisissiez la manuelle à six rapports ou l’automatique à six rapports, les boîtes de vitesses disponibles transmettent à merveille la puissance aux roues arrière.

L’équilibre de la voiture surprend. Les amortisseurs Bilstein, disponibles sur les versions GS et GT, contribuent à une tenue de route digne des meilleures autos sportives, sans compromettre le confort des occupants.

La conduite de la voiture est pure, et l’on ne sent (presque) jamais l’intervention des aides électroniques.

Que ce soit pour la piste ou pour les longues balades cheveux au vent, la MX-5 s’avère être une belle interprétation moderne de ce qu’est une petite bagnole sportive.