Mazda prend le virage du "sans limite de kilométrage"

Mazda prend le virage du

Mazda prend le virage du «sans limite de kilométrage»

Le CAA analyse les différentes garanties offertes par les constructeurs automobiles

Une nouvelle étude du CAA-Québec démontre que les garanties automobiles ne se valent pas toutes, loin de là.

 

Le CAA, qui rend public un tableau comparatif complet des garanties offertes par les constructeurs automobiles, met d’ailleurs en garde les automobilistes afin qu’ils y regardent de plus près, surtout avec les offres de financement réparti sur des périodes de plus en plus longues.

 

Le constructeur Mazda est celui qui retient le plus l’attention en devenant le premier à offrir une garantie de cinq ans sans aucune limite de kilométrage sur le groupe motopropulseur et de trois ans, toujours sans limite de kilométrage, sur le véhicule entier. « Nous verrons bien si les autres emboîteront le pas et, surtout, quelle sera la réponse des consommateurs », souligne Sylvain Légaré, analyste en consommation automobile au CAA-Québec.

 

Selon lui, même si l’on ne parle pas d’une révolution, cette innovation vient changer la donne dans l’analyse d’un achat. « Un individu parcourant 25 000 kilomètres par an sera mieux servi par une offre au kilométrage illimité. Après coup, cette protection pourrait permettre à ce consommateur d’économiser des centaines, voire des milliers de dollars en réparations imprévues pour un bris sur une des principales composantes du groupe moteur après quatre ans et 100 000 kilomètres au compteur », souligne-t-il.

 

Malgré tout, ce sont les constructeurs asiatiques Hyundai, Kia et Mitsubishi qui se classent en tête avec des garanties de cinq ans et 100 000 kilomètres tant pour le véhicule entier que pour le groupe motopropulseur. Mitsubishi va même plus loin avec une étonnante garantie de 10 ans et 160 000 kilomètres sur le groupe motopropulseur.

 

À l’opposé du spectre, les protections les plus limitées, soit de trois ans et 60 000 kilomètres sur l’ensemble du véhicule, sont la norme chez Toyota, Honda, Subaru, Nissan, Ford et Chrysler, mais toutes ces compagnies offrent cinq ans et 100 000 kilomètres de protection sur leur groupe motopropulseur.

 

« Avec la concurrence, il sera intéressant de voir les ajustements venant des constructeurs les moins généreux de l’industrie, note M. Légaré. Se démarquer par de larges couvertures est un gage de confiance envers le produit, mais aussi un engagement auprès des consommateurs. »

 

Les européennes, notamment les sportives et les voitures de luxe, qui offrent les moins bonnes garanties sur le groupe motopropulseur, avec quatre ans et 80 000 kilomètres, groupe dans lequel on retrouve Alfa Roméo, Audi, BMW, Jaguar, Land Rover, Mercedes, Mini, Porsche et Volvo.