Mazda2 2016 : la plus récente sous-compacte est née

Mazda2 2016 : la plus récente sous-compacte est née

Avec l’arrivée récente de nouvelles générations de la Toyota Yaris et de la Honda Fit, sans compter l’introduction de la Nissan Micra l’an dernier, Mazda se devait d’offrir du nouveau du côté de la Mazda2. Le modèle actuel n’avait pas nécessairement mal vieilli, mais il avait de la difficulté à tenir tête aux autres voitures sous-compactes dans un segment particulièrement compétitif.

La voiture dévoilée hier soir à Montréal reprend le style de la Mazda Demio européenne. Les journalistes recueillis dans une galerie d’art du quartier Griffintown n’ont donc pas nécessairement été surpris lorsque le voile a été retiré sur la plus récente sous-compacte à faire son entrée sur le marché.

Cela étant dit, lorsque l’on voit la voiture en personne, l’on constate que le langage visuel KODO déjà vu sur d’autres modèles de la marque (dont la récente Mazda3) sied tout aussi bien à une voiture aux dimensions restreintes. En termes plus simples, la Mazda2 2016 est belle et son style a fait l’unanimité parmi ceux et celles recueillis pour la découvrir.

Fait intéressant, la silhouette de la nouvelle Mazda2 plairait davantage aux hommes qu’autrefois selon des études effectuées par Mazda auprès de groupes de consommateurs. L’ancienne génération de la Mazda2 était plutôt populaire auprès des femmes qui composaient 70 % de ses propriétaires.

L’habitacle est tout aussi bien réussi et s’avère selon moi l’élément le plus intéressant de la nouvelle Mazda2. En prenant place à l’intérieur, l’on a l’impression d’avoir affaire à une voiture compacte de luxe, rien de moins. Les sièges étonnent de par leur support latéral généreux tandis que le tableau de bord faisant appel à des matériaux souples et doux ne fait pas très « sous-compacte ».

Évidemment, il faudra attendre de voir la finition des versions entrées de gamme GX et GS avant d’affirmer que l’habitacle de la Mazda2 est le mieux réussi du segment, mais c’est bien parti. Les versions les plus équipées porteront quant à elles la désignation GT.

En termes d’espace, la Mazda2 dispose d’un habitacle plus vaste grâce notamment à un empattement qui augmente de 80 millimètres. De plus, Mazda a étudié l’avant de l’habitacle afin d’améliorer à la fois la position de conduite ainsi que le dégagement pour la tête et les coudes. Le coffre affiche également une profondeur intéressante.

Toutes les versions seront propulsées par le même moteur lorsque la Mazda2 2016 sera mise en vente vers la fin de l’été. Il s’agit d’un moteur quatre-cylindres SKYACTIV-G de 1,5 litre à injection directe qui pourra être jumelé à une boîte de transmission manuelle  à six rapports ou encore une boîte automatique comptant également six vitesses. Suivant la philosophie SKYACTIV, autant le moteur que les boîtes de transmission sont plus compacts, plus légers et plus efficaces.

Nous ne savons pas pour le moment la puissance exacte du moteur ni la consommation d’essence moyenne anticipée, mais Mazda promet une amélioration de 20 % au niveau de l’économie de carburant comparativement à l’ancienne génération de la Mazda2.

Mazda s’est toujours démarqué en offrant des modèles agréables à conduire dans des segments ou l’agrément de conduite n’est pas nécessairement la priorité des autres constructeurs. La Mazda2 2016 ne devrait pas faire exception. Dotée d’un châssis SKYACTIV plus léger et plus rigide et d’une direction plus rapide, la Mazda2 visera les jeunes consommateurs qui désirent s’amuser au volant de leur sous-compacte.

Il reste à savoir maintenant si les consommateurs s’accrocheront à la nouvelle Mazda2. Malgré une gamme renouvelée comprenant des modèles au style réussi, au comportement routier dynamique et à l’économie d’essence impressionnante, les ventes de Mazda n’ont pratiquement pas augmenté en 2014 comparativement à 2013. De nouveaux modèles comme le Mazda CX-3 présenté à Los Angeles et la nouvelle Mazda2 présentée hier devraient en toute logique venir aider la croissance de Mazda en 2015.